~  THE  KOMPRESSOR  EXPERIMENT  ~

 

Suisse  -  rock progressif instrumental / stoner / post rock.  -  ** 

 


The Kompressor Experiment  après une démo amateur réalisée courant 2013,
le quatuor suisse propose fin 2016 son premier album, fusion hardie car intégralement instrumentale de stoner, rock progressif et post-rock. Avec l’introductif 'Eat Yer Brownie',
le ton semble donné, qui se développera plus longuement sur les deux titres suivants :
les guitares, grasses et puissantes, se partagent riffs et soli assez classiquement rock,
rehaussés d’incursions dans un psychédélisme plus aventureux, tandis que basse et batterie
se chargent de faire 
groover le tout. La surprise viendra, ainsi qu’au cours de 'Hot In
The Fog', de l’introduction de plans funky parfaitement intégrés, mais également de
cette respiration plus acoustique qui aère 'Masal Eye' et donne l’occasion au groupe
d’exprimer une mélancolie qui lui sied à merveille. Avec la longue introduction de
'BAAMM', les Suisses dévoilent un autre aspect de leur identité musicale, aux portes
d’un ésotérisme hérité des années 70, travaillant la matière sonore au moyen de
longues plaintes délivrées par la guitare, et développent ainsi un univers cinématique
et mystérieux qui se révèle plus encore avec l’
epic 'Bronko', près de 17 minutes
au compteur. C’est bien ce titre qui justifie la profession de foi du quatuor, à savoir
"repousser les limites traditionnelles du rock". D'abord hypnotique, le morceau se pare
d’un superbe thème mélodique mis en valeur par de délicats arrangements aux claviers,
avant que la lourdeur stoner ne reprenne ses droits. Mais les ruptures ne cessent jamais
de s’enchaîner, dans un tourbillon de thèmes, de riffs, de soli et de couleurs qui
témoignent d’une créativité enfin débridée. Plus technique mais nullement démonstratif,
'Bronko' se dévoile finalement comme une véritable entreprise narrative, avec sa situation
initiale, ses multiples rebondissements, terres de tensions et de suspense, ses élans de
mélancolie contemplative, et sa résolution, à la fois logique et intrigante. Avec " Douze ",
The Kompressor Experiment  met en avant un vrai potentiel, malheureusement
inégalement exploité. Sympathique et attachant, ce premier album ne prend
véritablement son envol qu’avec un seul titre. C’est peu, mais c’est aussi beaucoup.
 

 

MUSICIENS


   -  
Fantin  -  guitares - 
   -
 Jay  -  batterie -
   -  
Lilian  -  guitares - 
   -  
Sonja  -  basse - 
 

https://kompexp.bandcamp.com/releases  

 

Douze     ( 2016 )

 titres : Eat Yer Brownie, Masal Eye, Hog In The Fog,
             Bronko, BAAMM.

 

retour T